Ce qu'il faut observer en cas de dégats des eaux

LES CHAPES ont tendance à se dégrader après une action prolongée de l'humidité et ne se laissent alors plus assainir.
Conséquence: au lieu d'un assainissement avantageux grâce à la méthode DÖLCO, vous devez alors avoir recours à un procédé coÜteux consistant à enlever la chape puis à la refaire.

Il se peut qu'en l'espace de quelques jours, les MATIERES ISOLANTES MINERALES se détériorent sous l'action de l'humidité et perdent ainsi leurs propriétés isolantes.

LES CHAPES ET LES ISOLATIONS EN POLYSTYRENE EXPANSE ne résistent que de manière limitée à l'humidité. Au bout d'un certain temps, une odeur de moisi se fait sentir, suivie, dans une seconde phase, par la formation de champignons et de moisissures.

Ceci s'applique également aux dommages ultérieurs dus à l'humidité ascendante dans la zone des murs. Dans pareil cas, il faut éventuellement, en fonction de la durée d'action, retirer et remplacer le revpêtement des murs tels que l'enduit. Il est possible de minimiser ces frais grâce à l'intervention rapide des méthodes d'assainissement DÖLCO, car les murs et le plafond sont séchés en même temps que les chapes et la couche isolante.

Grâce à notre procédé, LES CARRELAGES, LES BRIQUES RECUITES ET LE MARBRE demeurent intacts lors de l'assainissement. Une action prolongée de l'humidité endommage toutefois irrémédiablement le marbre et le travertin. En raison de la présence d'humidité, les matériaux mentionnés diffusent vers la surface, des substances calcaires et des acides de la chape, ce qui donne lieu à des efflorescences et une dégradation de la pierre naturelle. De plus, les différents liants (dispersions synthétiques) ne résistent pas à l'eau à long terme, et les carreaux se détachent par conséquent de la chape.

A la suite de dégâts des eaux, on se trouve souvent en présence de situations qui font penser qu'il ne s'agit que d'une humidité de surface. Ceci est une erreur, car l'eau traverse aussitôt les joints d'extension pour pénétrer dans la couche isolante. Puisque dans la plupart des bâtiments, les chapes sont posées de manière continue, l'humidité s'étend à partir du point d'origine des dégâts pour pénétrer dans la couche isolante et s'étendre ensuite sur la surface restante.

Une couche isolante ne séchera jamais naturellement. Il ne reste donc plus qu'à la remplacer ou à l'assainir. Si l'on additionne tous les frais qui surviennent dans ce cas, l'assainissement reste la solution la plus avantageuse et la plus rapidement réalisable.
résolution 800*600


Pour tout commentaire sur ce site, écrire à webmaster
Pour toute demande d'information, écrire à james.levasseur@techniques-batiment.com